Ce que précise la circulaire
16 juin 2006

Il est d’emblée précisé que l’EEDD n’est pas une nouvelle discipline mais qu’elle est « ancrée dans toutes les disciplines » Elle s’appuie donc sur les enseignements disciplinaires, les croisements des apports disciplinaires et les temps de débat organisés dans les écoles. Ainsi, « à l’école primaire, elle est fondée sur l’acquisition de connaissances et de comportements ancrés dans une démarche d’investigation des problématiques liées à l’environnement ».

Par ailleurs les instructions précisent qu’elle doit « reposer sur des démarches pédagogiques diversifiées privilégiant des situations concrètes qui développeront chez les élèves la sensibilité, l’initiative, la créativité, le sens des responsabilités et l’action ». Les sorties scolaires et la pratique de partenariat constituent dans cette optique des cadres favorables à son application. La circulaire laissait en conclusion augurer la publication d’ « un document d’accompagnement pédagogique » censé présenter les points d’ancrage avec les programmes. De même des actions de formation étaient prévus... C’est là deux points d’attente pour les enseignants.